10 Mar
10Mar

Le Musée du Sénat à choisit les bijoux d'Anna Rivka inspirés par l'univers de Man Ray

Jusqu’au 17 janvier 2021, le Musée du Sénat célèbre Man Ray, photographe incontournable de l’entre-deux-guerres. L’exposition dévoile une facette peu connue de son travail : la photographie de mode. Vogue, Vanity Fair, Harper’s Bazaar... l’artiste américain a tout au long de sa carrière collaboré avec les revues les plus prestigieuses en imaginant des séries dans lesquelles se mêlent constamment Mode et Art, l'occasion pour Rivka de rendre hommage à cet artiste dont les jeux de lumière, la fantaisie et l’univers Art déco l'inspire depuis toujours pour la création de ses bijoux.

Man Ray, un américain à Paris Emmanuel Radnitsky, dit Man Ray, « l’homme lumière », arrive à Paris au début des années 20. Il fréquente alors le joyeux quartier de Montparnasse où il fait la connaissance de Kiki, sa première muse, qui lui inspire une de ses œuvres les plus connues « La Violon d’Ingres”. Sur ce fameux cliché, le dos de la danseuse est détourné pour devenir un violon. Une célébration du corps féminin empreint de surréalisme qui consacre Man Ray comme l’un des chefs de file de cette esthétique visionnaire inventée par André Breton. Après une rupture difficile avec Kiki, Man Ray rencontre Lee Miller, un mannequin américain qui devient sa compagne, sa muse et son assistante. Brillante photographe, elle se forme à ses côtés et tous deux mettent au point une technique qui accroît leur célébrité : la solarisation. 

De l’Art à la mode

Avec un père qui tient un atelier de confection et une mère qui aime coudre, Man Ray a grandi dans un environnement où la mode occupait une place importante. Arrivé à Paris, il devient l’un des proches du couturier Paul Poiret et très rapidement le magazine Vogue lui commande des portraits de grandes figures de la mode parisienne. Elsa Schiaparelli et Gabrielle Chanel n’hésitent pas à prendre la pose devant son objectif. Petit à petit, il gagne sa vie en mettant en scène des séries de mode qui remplacent les traditionnelles illustrations. Il ne sacrifie pas pour autant sa créativité et laisse libre cours à son imagination dans ces photographies qui subliment les vêtements avec singularité et innovation technique. Grâce à lui, les frontières entre la Mode et l’Art s’estompent. La photographie de mode ose être expérimentale.. 

Man Ray, une source d’inspiration pour la création des bijoux Anna RivkaPassionnée par l’Art déco et l’esthétique de l’Entre-deux-guerres, Rivka, la créatrice de la Maison Anna Rivka, puise souvent son inspiration dans l'œuvre de Man Ray pour créer de nouveaux bijoux. Elle apprécie le sens de la géométrie du photographe, ses clins d'œil surréalistes, ses jeux de lumière et son don pour sublimer les femmes. De cette inspiration, naissent des bijoux aux lignes épurées et harmonieuses, aux motifs stylisés, qui associent la luminosité de l’or à l’émail noir. Des créations sobres et élégantes idéales pour sublimer une tenue de jour et parfaire une silhouette, le soir.

D’ailleurs, si vous allez jeter un œil à l’exposition, vous y trouverez des bijoux de la Maison Anna Rivka qui s’accordent à la perfection avec les clichés du photographe le plus connu des années 20.